Galice

La nuit la plus magique de l’année… la Saint-Jean!

La nuit la plus magique de l’année … la Saint-Jean!

La Galice a toujours accordé une grande importance à tout ce qui est magie noire, sorcières et tous types d’histoires surnaturelles. Bien sûr la Galice a ses propres sorcières : « As Meigas' », que l’on célèbre la nuit de la Saint-Jean : « noite meiga » (nuit des sorcières). Du coucher de soleil au premier chant du coq, elles font preuve d’une grande activité. Les Rites sont célébrés partout pour laisser le mauvais sort derrière soi et ainsi aborder l’été rempli d’énergies positives. L’une des principales activités est le bûcher. Sauter au-dessus des flammes enlève le mauvais œil, protège des forces démoniaques et assure le bien être.

*** Local Caption *** 24 JUNIO 2001 LOS CORUÑESES HICIERON ACOPIO DE LA SABIDURIA POPULAR Y CUMPLIERON CON TODAS LAS TRADICIONES DE LA NOCHE DE SAN JUAN

Un des meilleurs sites galiciens pour fêter la Saint-Jean est la plage de Riazor à La Corogne dont le ciel s’illumine grâce aux milliers de feux allumés sur la plage. Le marché termine sans sardines (met incontournable la nuit de la Saint-Jean). Puis les feux d’artifice embrasent le ciel… incontestablement la nuit Galicienne la plus magique pour célébrer l’arrivée de l’été.

 

Galice

Arde Lucus 2016

Enfin nous sommes à mi-juin et c’est ARDE LUCUS qui commence. Une des plus belle fêtes Galicienne qui se tient à LUGO chaque année, et qui dure 4 jours du 16 au 19 juin. 4 Jours pendant lesquels la muraille romaine ne sera pas le seul Patrimoine de l’Humanité du fait de se convertir en témoin de la coexistence pacifique entre Romains et les populations locales de cette cité antique.

IMG-20160516-WA00101

Les Touristes et les habitants de l’antique cité de Lugo vont vous transporter dans le passé gràce à la métamorphose complète de la ville en lui redonnant son cachet antique, avec des citadins vétus en costumes d’époque et en remettant au goût du jour la gastronomie. En plus de ces festivités, plusieurs spectacles : noces celtes, romaines, concerts, cirque romain, reconstitutions de batailles entre celtes et romains, défilé de la garde prétorienne… Une multitude d’activités auxquelles vous assisterez, et, si vous le désirez, vous pourrez participer.

Allez vous perdre une telle opportunité?

Venez vite, nous vous attendons!!

 

Galice, Général

Nos 10 meilleures plages de Galice!

L’été arrive et il est grand temps de penser aux activités estivales: la plage, le farniente, le bronzage, la détente……

En galice vous trouverez de merveilleuses plages  fréquentées par des amateurs de soleil et de détente, mais aussi de nombreuses  plages sauvages au sable fin et blanc. Les plages de Galice sont aussi agréables que les plages andalouses et celles du  littoral méditerranéen, sans la promiscuité dûe à un trop grand nombre d’estivants.

Pour mieux découvrir la Galice voici un descriptif des 10 meilleures plages du littoral Galicien qui nous l’espérons, au terme de cette lecture, vous aura convaincus de venir visiter et connaître les plus de 700 plages de la côte galicienne.

Playa de Rodas (Islas Cíes). Les îles Cies forment un archipel situé à l’embouchure de la ría des Rias baixas. Ce sont pas moins de 9 plages dont la plus belle offre 1 Km de sable fin et blanc entourée de dunes et est baignée par des eaux cristallines. Elle fut, en son temps, élue par The Guardian « la meilleure plage du Monde »!

cies

Playa A Lanzada en O Grove (Pontevedra). Une des plages estivales la plus connue par les touristes qui choisissent la Galice pour les vacances d’été. Dans un milieu naturel très agréable, ce sont pas moins de 2 km de sable fin et blanc qui s’offrent aux vacanciers. Cette plage convient parfaitement à tous les amoureux de surf et de windsurf en raison des fortes vagues qui règnent dans la zone.

Playa de Doniños en Ferrol (A Coruña). Certainement une des plus belles plages sauvages de Galice. Jouxtant les 2 km de sable doré, baignée par l’océan Atlantique, on trouve les restes d’un castrum préroman.

Playa de las Catedrales (Lugo). Une des plages la plus surprenante et spectaculaire de Galice. La forme des rochers sculptés par l’érosion maritime donne l’impression d’être devant les ruines d’une cathédrale, dont on ne peut  apprécier pleinement les formes qu’ à marée basse.

Playa-catedrales-arco

Playa de Menduiña de Cangas (Pontevedra). Entourée de montagnes et de bois, on découvre une plage semi urbaine de sable fin et blanc, avec une eau cristalline incitant à la baignade.

Playa das Furnas de Porto do Son (A Coruña). Plage sauvage dans un environement vierge, contigüe à une piscine naturelle formée par la roche crayeuse. Cette plage est très dangereuse pour la baignade en raison des forts courants et des vagues. C’est en raison de  sa beauté sauvage et naturelle que cette plage fait partie du Top 10.

Playa de Carnota (A Coruña). Ses 7 km de long, à Costa da Morte, en font la plage la plus longue de Galice. C’est un plaisir de se promener et admirer les zones côtières et les dunes. Elle est classée espace naturel protégé. Depuis le Mont Pindo  qui protège le site, on a une magnifique vue sur toute la baie.

ES1110008-Monte_Pindo_desde_playa_Carnota

Playa América de Nigrán (Pontevedra). À l’origine cette plage s’appelait « Playa de Area Loura » (plage de sable doré). La première urbanisation fut commencée par les colons de retour d’Amérique. Ils lui donnèrent ce nom. La plage est un petit  golfe doublé d’un  environement urbain. Ainsi, les 1.7 km de plage se trouvent préservés du vent et des fortes marées, et sont un lieu très prisé pour la baignade.

Playa de Villarrube en Valdoviño (A Coruña). Cette plage, totalement isolée est située  dans un milieu naturel sauvage et d’une grande beauté, mais sans aucune zone de promenade. Elle est très protégée des vagues et des vents, ce qui en fait une plage parfaite pour se baigner dans des eaux cristallines (mais uniquement dans la partie centrale, car les extrémités sont très dangereuses en raison de forts courants).

tg_carrusel_cabecera_grande

Playa Grande de Miño (A Coruña). Cette plage de sable doré, aux eaux cristallines, arbore depuis 3 décennies le drapeau bleu . Elle offre plus de 1km de sable, ou alternent une zone urbaine tranquille et beaucoup d’espaces verts naturels pour se promener


Auteur: Ana M.

Galice, Général

Pourquoi faire le Chemin de Saint-Jacques avec Galice Insolite ?

Si vous envisagez de faire le Chemin de Saint- Jacques, vous consulterez tous les sites web traitant ce sujet afin de trouver le prestataire qui correspond le mieux à vos attentes tant en prix qu’en organisation et services annexes.  Galice Insolite se différencie des autres organisateurs en vous offrant un voyage extraordinaire. Grâce à un traitement personnalisé, votre seul objectif ne sera pas l’intendance mais sera la randonnée pédestre afin de rejoindre l’étape suivante du pèlerinage et votre seule préoccupation sera alors de vous délasser et vous reposer pour être en forme pour le jour suivant.

20150722_184913

Nous vous accueillerons personnellement à votre lieu d’arrivée en Galice ou à Sarria selon votre choix   pour débuter le pèlerinage et atteindre le but final de votre voyage. Au cours d’une petite réunion, nous vous présenterons l’équipe Galice Insolite, et vous remettrons les documents complémentaires nécessaires au bon déroulement de votre pèlerinage : Crédential du pèlerin, cartes et guides des principaux lieux se trouvant sur votre route.

Dès cette prise de contact, nous vous communiquerons un numéro de téléphone joignable 24h sur 24 pour régler le plus rapidement possible tout problème ayant pu surgir, ou vous empêchant de continuer votre pèlerinage.

20160505_133045_Richtone(HDR)[1]

Vous effectuerez votre Chemin en toute tranquillité, et pourrez apprécier à loisir la beauté des paysages sans souci d’intendance. Vos valises seront transférées par nos soins d’étape en étape. Vous serez accueillis et hébergés dans des hôtels 3 étoiles ou des Maisons Rurales ou des « Pazos » avec le diner et le petit déjeuner qui sont équilibrés et destinés à vous apporter les ressources nécessaires pour continuer votre pèlerinage. Si un des établissements se situait un peu à l’écart du chemin, (jamais à plus de 10 km) nous assurons le transfert de votre point d’arrivée au lieu d’hébergement et le matin jusqu’ à votre point de départ de l’étape du jour.  Toute l’équipe de Galice Insolite vit en Galice, a visité et connait tous les établissements proposés, et est heureuse de vous faire partager son amour de la région et la qualité des services proposés

Au terme de votre pèlerinage : la cathédrale Saint-Jacques, vous pourrez apprécier l’étape finale en logeant dans un établissement central, qui vous permettra de profiter et découvrir la ville historique.

23 Peregrinos en Compostela

Si vous le souhaitez, nous vous proposons une excursion à Finisterre magnifique village historique côtier qui était à l’origine le véritable point d’arrivée du chemin de Saint-Jacques. La preuve en est l’église Santa Maria de las Arénas construite au XIIe siècle et ou on trouve le Saint Christ du Finisterre (XIVème siècle). Après un déjeuner dans un des meilleurs restaurants du lieu, vous découvrirez un point de vue époustouflant depuis le phare et vous comprendrez pourquoi depuis le temps des Romains, on appelle ce lieu la fin de la terre. Retour à Saint-Jacques en fin d’après midi

Notre prestation terminée, nous espérons que vous aurez rapidement recours à nouveau à Galice Insolite pour continuer à découvrir une région si peu connue : la Galice au riche patrimoine culturel, et aux paysages enchanteurs, le tout agrémenté par une grande variété gastronomique locale… venez rêver éveillés !


Auteur : Ana M.

Galice

Un dimanche à Lugo

La journée s’annonce pluvieuse, mais cela ne va pas nous empêcher de profiter de Lugo étant donné que nous avions décidé de nous promener dans cette ville. Nous commençons la journée en parcourant le joyau de cette ville :  la muraille de Lugo, qui fût déclarée Patrimoine de l’Humanité en 2000. C’est la seule qui possède la totalité de son rempart, 2266 mètres qui entourent le centre historique de la ville. Elle fût construite en l’an 13 avant Jésus Christ par les romains qui la baptisèrent du nom de Lucus Augusto en honneur à l’empereur Auguste. Tout au long des remparts, la muraille est percée de 10 portes qui, actuellement, unissent le vieux centre avec la ville moderne. Nous sommes montés sur la muraille par l’un des escaliers situé à côté d’une des portes. Malgré le mauvais temps, nous croisons beaucoup de « lucenses » (habitants de la ville Lugo) pratiquant des activités sportives sur la muraille, ce qui nous incite à continuer avec notre promenade.

20160306_103724

Une fois parcourue toute la muraille et après avoir profité du beau paysage qui s’offre à nous du haut des remparts, nous pénétrons dans le vieux centre, nous visitons la Cathédrale de Lugo à laquelle nous arrivons en passant par la Porte de Saint-Jacques. La Cathédrale de Lugo a été déclarée Patrimoine de l’humanité en 2015 du fait de son appartenance au Chemin Primitif de Saint-Jacques. De construction romane l’extérieur comme l’intérieur sont impressionnants. Pendant notre visite, peu de monde à intérieur, ce qui nous permet de découvrir pleinement et sereinement la richesse architecturale de la cathédrale.

20160306_105645

Nous arrivons à l’intérieur du vieux centre historique par la Place Santa María, ou se trouve le Pazo épiscopal. A l’intérieur de la ville ou règne une vie intense, nous constatons que tout est très bien conservé, ce qui par moment nous permet de nous transposer quelques siècles en arrière. Nous passons devant de nombreux bâtiments anciens qui conservent toute leur majesté et qui sont entourés par d’étroites ruelles. Après avoir passé la matinée à nous promener, nous avons décidé une halte déjeuner.

20160306_125234

 

Nous nous sommes donc dirigés vers la Rue Nova, ou se trouvent les « mesones » du vieux centre, aussi connue comme « la rue des vins ». Comme il est 13h, nous pensons que c’est une bonne heure pour prendre un apéritif ! Effectivement nous avons pu constater, comme on nous l’avait raconté, l’incroyable ambiance à l’intérieur de ces bars/restaurants. Nous décidons alors de prendre un verre dans plusieurs « mesones » et, chaque fois nous avons profité des impressionnants  » pinchos » froid et chaud qui nous étaient offerts. Nous avons pensé que nous vivions le meilleur moment de la journée !

Pinchos

Après manger, nous avons décidé de sortir du vieux centre pour parcourir environ 900 mètres et aller jusqu’au bord de la rivière Miño, ou se trouvent le vieux pont Romain et les Thermes, ces derniers sont à présent à l’intérieur du balnéaire. Malheureusement nous n’avons pu les visiter car le balnéaire était en travaux, nous devrons donc y revenir pour les visiter car il s’agit d’un ensemble romain unique en Galice ayant conservé 2 zones, les vestiaires et la partie des bains (thermes).

À côté du balnéaire se trouve le pont romain, connu sous le nom de vieux pont. Il a été construit à l’époque des romains et a subi plusieurs rénovations tout au long du XII, XIV et XVIII siècles. La dernière restauration récente en a fait un pont piétonnier. Construit en pierre et ardoise, on y a  rajouté des passerelles métalliques pour supporter le poids des véhicules qui l’utilisaient.

20160306_155414_Richtone(HDR)

C’est depuis le pont romain que nous disons au revoir à cette ville millénaire, sachant que très vite nous y retournerons sous prétexte de visiter les thermes, et pour profiter de l’Arde Lucus (juin), une des meilleures fêtes médiévales ! Encore merci Lugo pour cette merveilleuse journée.


Auteur : Ana M.

Galice

Le Carnaval en Galice – « Entroido »

Le carnaval, appelé en Galiceentroido” est une de nos fêtes préférées. Durant cette période, tout n’est que fête, couleurs, liesse et frénésie… c’est l’antichambre du printemps! Oui, nous savons que les meilleures fêtes sont celles de votre région, mais si vous venez a l’entroido galicien vous nous comprendrez et votre avis changera!

L’origine de cette fête très réputée n’est pas religieuse mais païenne. Pour certains, elle a ses origines à l’époque de l’empire romain (Fête en honneur à Bacchus le dieu du Vin), pour d’autres elle remonte à l’ancienne Egypte. Indépendamment de ses origines, nous aimons cette tradition bien ancrée dans la vie locale, et nous voulons absolument vous en faire découvrir le meilleur afin que vous en gardiez un souvenir merveilleux.

Les manifestations les plus typiques sont certainement celles de Verín, Xinzo da Limia et Laza. C’est en vous fondant dans la foule des « carnavaliers » qui défilent que vous vous imprégnerez des subtilités de cette fête païenne riche en traditions et haute en couleurs. Vous pourrez croiser dans les rues différents personnages comme les « cigarróns » à Veriín, les « peliqueiros » à Laza et les « pantallas » à Xinzo da Limia. Leurs costumes et leurs masques ne laissent personnes indifférent, beaucoup de couleurs mêlées à des motifs traditionnels et des sonnailles (grelots) qui tinteront dans vous oreilles. Attention ! si vous n’êtes pas déguisés, mieux vaut ne pas être vu, car il se peut que vous vous retrouviez entourés par ces personnages vous chahutant (gentiment) du fait que vous ne suiviez pas la tradition!

Peliqueiros_de_Laza

Quand vous les verrez, vous serez surpris par leurs vêtements drôles mais raffinés et colorés qu’ils portent et par le chahut qu’ils organisent dans les rues. Nos aînés racontent, et c’est l’histoire la plus répandue en Galice, qu’ils venaient des montagnes (il y a plusieurs siècles) faisant du bruit pour annoncer leur arrivée à tous villageois. Ils représentaient les collecteurs d’impôts des propriétaires des terres du lieu. Aujourd’hui cette tradition n’est plus qu’une parodie festive de ces coutumes médiévales et fait partie intégrante du carnaval.

À Laza, les « peliqueiros » ont des fouets pour fustiger tous ceux qu’ils croisent sur leur chemin. De même, selon les jours, vous rencontrerez la « Morena », personnage déguisé avec un masque à tête de taureau fait de bois et portant une couverture sur le dos accompagné de ses compagnons. Leur objectif : faire peur aux femmes pendant que les compagnons lancent des fourmis et de la terre sur les spectateurs. Vous ne pouvez pas finir la journée sans avoir gouté la traditionnelle « bica », une galette à base d’œufs, farine, sucre et lait.09 Entroido Laza(OU) 2

À Verín, vous découvrirez   les « cigarróns », portant un masque en bois haut en couleurs, au grand sourire et surmonté d’un énorme chapeau avec des motifs d’animaux ou de végétaux. Le défilé des « cigarróns » à lieu le dimanche de carnaval et c’est un des plus fréquentés de Galice. Impossible de partir sans gouter la « Androlla », fameuse charcuterie traditionnelle et typique de Verín.17 EntroidoVerín(OU) 2

A Xinzo de Limia, vous découvrirez les « pantallas », personnages dont la particularité est de se promener en faisant du bruit avec une poche sensée ressembler à une vessie de vache.  On les appelle « pantallas » en raison de leurs vêtements très bariolé et des masques typiques qu’ils portent. C’est le carnaval le plus long de toute l’Espagne, un mois entier de festivité ! Ici, les « pantallas » ne s’approcheront jamais des femmes, tout au plus ils danseront avec elles, par contre ils ne manqueront pas de chahuter tous les hommes qu’ils rencontreront. À Xinzo il est impératif de gouter au typique pot-au-feu à l’épaule de porc avec des « grelos » (légumes typiques de Galice), un mets très prisé en ces jours d’hiver.

Bien sûr, vous devez également gouter un dessert dans tous les endroits que vous visitez. Les oreilles de carnaval (une fine pate ressemblant à une oreille de porc faite avec de la farine, du beurre, de l’anis ou de l’eau de vie, des œufs, de l’eau et du sucre glace) et les « filloas » (crêpes salées faites avec du lard, des œufs, de la farine qui anciennement se mangeaient avec l’épaule de porc et les grelos pour remplacer le pain. Aujourd’hui elles font partie de la gastronomie en tant que dessert).

Allez vous manquer toutes ces festivités ?  Vous êtes encore à temps de venir en  pour profiter avec nous de cette fête populaire qui vous donnera envie de revenir l’année prochaine !


Auteur : Ana M.

Galice

Surfer en Galice

Vous aimez surfer tout au long de l’année dans des plages sauvages et quasi désertes, des plages de sable blanc et fin ? Alors vous devez venir en  Galice.

Tout au long des 1498km de côte que compte la  Galice,  il existe une infinité de plages. Presque toutes réunissent les conditions optimales pour s’adonner au surf. Les côtes de la Corogne et de Pontevedra s’ouvrent à l’océan Atlantique, faisant de ces plages un endroit parfait pour profiter pleinement de ce sport.

Vous n’avez pas à vous inquiéter si vous n’êtes pas un surfeur chevronné car tout au long de la côte galicienne se trouvent de nombreuses écoles de surf qui peuvent vous aider afin d’avoir un meilleur niveau, et si vous n’avez jamais surfé vous pourrez trouver les meilleurs spots pour commencer à pratiquer et aimer ce sport.

Lupe_uluwatu

Si vous aimez surfer, en Galice, vous pourrez vivre une des expériences les plus inoubliables. Des plages sauvages, bordées  de dunes de sable fin et blanc et une mer avec des vagues parfaites. En  Galice, vous ne profiterez pas seulement de merveilleuses plages, mais vous  pourrez aussi savourer son incroyable gastronomie aussi bien de produits maritimes  que  terrestres, du fait qu’une majorité des plages se trouvent à peu de kilomètres de centre urbains.

Vous découvrirez des paysages que vous aurez du mal à effacer de votre esprit tant  se mêlent différentes tonalités de couleurs grâce à la richesse de sa flore. De plus, vous pourrez profiter d’un climat idéal, car il n’existe pas le froid extrême ni la chaleur étouffante des autres régions. Et c’est ce climat qui rend possible la pratique du surf tout au long de l’année.

ponzos

Sur la côte de Lugo se trouvent, entre autres, les plages de Foz, Rinlo et la Machacona, connues par la puissance de leurs vagues qui se cassent aussi bien de droite que de gauche.

Tout au long de la côte de la Corogne, vous pouvez également profiter de nombreuses plages comme celle de Pantín, avec de magnifiques vagues célèbres tant par leur hauteur  que par le vent , là encore un lieu parfait pour surfer, de plus mondialement connu puisqu’il reçoit l’unique épreuve du circuit mondial de surf de la WSL qui se célèbre en Espagne.

ola_Doniños

A quelques  kilomètres,  la plage de Doniños, une des plus réputée de Galice grâce à ses vagues considérées  parmi les meilleures d’Espagne. Covas, Bastiagueiro, Razo, Malpica, Carnota (plage de plus de 7 kilomètres de long), Rio Sieira, sont quelques-unes des plages que vous trouverez dans la région.

Sur la côte de Pontevedra, nous trouvons également les plages de A Lanzada, Montalvo, Melide, Patos

Alors, Passionnés de SURF, surtout n’hésitez pas à venir découvrir cette incroyable région, tout en profitant de votre sport considéré dans certain cas comme une forme de vie!


Auteur : Ana M.

Galice

Ouverture de la porte Sainte en 2016, Année de la Miséricorde

Si quelqu’un lisant cet article n’est pas totalement convaincu de faire prochainement le pèlerinage du Chemin de Saint Jacques, nous allons essayer de l’aider à se décider, car cette année qui va bientôt commencer, 2016, sera exceptionnellement une année du Jubilé. Elle est particulièrement importante pour toutes les personnes qui vont se décider à faire le pèlerinage à Saint Jacques et visiter sa Cathédrale car le Pape François, le 13 mars dernier, a annoncé que l’année 2016 serait l’année du Jubilé de la Miséricorde. Cela permet donc de pouvoir obtenir le Jubilé sans devoir attendre la prochaine Année Sainte en 2021.

01 Puerta Santa

Accéder à l’intérieur de la Cathédrale par la Porte Sainte revêt une symbolique importante pour les pèlerins. L’histoire veut que le point culminant du pèlerinage soit atteint lorsqu’ on pénètre à l’intérieur de la Cathédrale par cette Porte. Elle symbolise le fait de laisser derrière soi une vie libérée de péchés et de regrets (les efforts et souffrances endurés au cours du Chemin permettent d’expier ces péchés et de s’en affranchir) pour pouvoir commencer une nouvelle vie.

La Porte Sainte peut être franchie seulement les années ou le 25 juillet tombe un Dimanche. Elle s’ouvre le 31 décembre antérieur au début de l’Année Sainte (Année Sainte Compostellane). Cela a lieu tous les 6,5,6 et 11 ans ; c’est à dire 14 fois par siècle. Son ouverture suit toujours le même rituel ; Une procession religieuse est célébrée au cours de laquelle l’archevêque et les autorités politiques défilent, s’approchent de la porte et demandent à l’Apôtre Saint Jacques de pouvoir rentrer. Muni d’un marteau d’argent ils appellent trois fois puis le mur de Pierre s’effondre et la porte s’ouvre.

Catedral_de_Santiago_de_Compostela._Puerta_Santa_opt

Par tradition la Porte Sainte était fermée par un mur de pierre, pour représenter la dureté du pèlerinage à travers le Chemin de Saint Jacques. La porte actuelle date de 2004, et est réalisée en bronze par le sculpteur Suso Léon, cadeau des entrepreneurs de la Ville.

La Porte Sainte (ou « Porte du Pardon ») est la porte arrière de la Cathédrale de Saint Jacques, située place de la Quintana. Elle fut d’abord construite entre 1611 et 1616 et fut remodelée lors de la deuxième moitié du XVII siècle. Fermée par une grille, ce fut une des 7 portes mineures et dédié à San Paio. La Porte Sainte est aussi appelée la porte des 27 sages en raison des sculptures qui l’entourent. Au-dessus de la porte on retrouve au centre l’Apôtre Saint-Jacques et ses disciples Théodore et Athanase. De chaque côté de la porte il y a plusieurs statues (24 au total) représentant les disciples et les 14 sages de la Révélation.

Santiago_Catedral_060510_001

Afin de pouvoir recevoir l’indulgence plénière et rester lavé de tous péchés, il faut remplir les conditions suivantes :

  • Visiter le tombeau de l’Apôtre dans la cathédrale de Saint Jacques. (Il n’est pas obligatoire d’arriver en marchant, ni de réaliser un minimum de kilomètre du Chemin.)
  • Prier (Notre Père ou un Credo) et si possible assister à la messe du Pèlerin.
  • Se confesser er communier soit durant les 15 jours qui précèdent, soit les 15 jours qui suivent le franchissement de la Porte Sainte.


Auteur : Ana M

Galice

Découverte de La Corogne

Visite-Guidee-Corogne-01

Je connaissais bien les Iles Baléares, les Iles Canaries, la Costa Brava et la Catalogne, la Costa Blanca, Madrid et ses environs, le Pays Basque mais, à part une journée à Saint-Jacques, je n’étais jamais allé en Galice.

Visite-Guidee-Corogne-02
Quelle surprise dès mon arrivée à La Corogne. Je me suis laissé conduire dans cette ville aux beautés que je ne soupçonnais pas. Amateur de marche je suis parti pour un petit périple de quelques kilomètres en parcourant cette magnifique promenade maritime. Tout d’abord j’ai gravi un agréable chemin qui m’a mené à la Tour d’Hercule. Là devant ce monument exceptionnel, j’ai imaginé tous ces bateaux guidés par ce phare séculaire, rentrant dans le port de la Corogne depuis 2000 ans.
Visite-Guidee-Corogne-03
Mon regard s’est promené dans un vaste mouvement circulaire pour découvrir cette ville dont je percevais déjà les multiples facettes, j’ai flâné dans les jardins jusqu’à l’étoile d’orientation, avant de me diriger vers l’autre côté de la ville avec un regard particulier pour l’ancienne prison à l’architecture typique. Une promenade ou le plaisir des yeux fut permanent.
Visite-Guidee-Corogne
Enfin, au terme de ma longue balade, je suis monté voir le Mont San Pedro avec ses canons extraordinaires; Là encore un point de vue magnifique sur la ville.
Ma promenade des extérieurs se termine et le plaisir des yeux laisse place à la découverte de la vie locale dans les petites rues et donc dans ces petits bars typiques. Là c’est le début du plaisir du palais grâce à d’excellentes tapas variées accompagnées d’un excellent vin Albariño.

Merci Galice pour cette excellente journée.


Auteur: PL Pardieu
Photographies: Monte San Pedro, Cárcel de A Coruña